Les restes

2008

Vidéo-performance
7 min 06 sec

Un plan fixe, une image de l'ordre du paysage. Puis, quelque chose semble prête de s'échouer. Il est question du corps. Un corps comme matière, un fragment reconnaissable, précaire et fragile. Il s'agit d'un rapport de force entre le dispositif (caméra, contexte et environnement de l'action performative) et les différents niveaux de langage du corps et de sa conscience. La voix se tord et le langage emprunte diverses directions de sens et d'interprétation.

 

RETOUR → Le corps-limite : l'évènement